Banneau
Culture

L'Algérie

par Abderrahmane Baibeche

L'Algérie est un pays d’Afrique du Nord situé au centre du Maghreb. Au Nord, sa façade méditerranéenne s'étend sur 1200 kilomètres de côtes où se situent les trois plus grandes villes : Alger, Oran et Annaba. Sa superficie est de 2.381.741 km carrés. Au Tell règne un hiver pluvieux et un été chaud. Au Sud du Tell s’étirent les deux plus grandes chaînes de montagnes de l'Afrique du Nord, l’Atlas saharien et l’Atlas tellien, séparés par les hauts plateaux où il fait très froid l’hiver.

Au sud des Monts Atlas s’étend le désert du Sahara, C'est là que sont concentrées les principales ressources naturelles du Pays : le gaz, le pétrole et les minéraux. Le territoire algérien est limité à l'Est par la Tunisie et la Libye, à l'Ouest par le Maroc et la république du Sahara Occidental et au Sud par le Mali et le Niger. Les premiers habitants s’appelaient les Amazighs (Hommes libres). Ils s'étaient concentrés au Sahara dans la région du Tassili N'ajjers et du tassili Hoggar.

L'Algérie était connue sous le nom de Numidie. Plusieurs rois se sont succédé à la tête des royaumes de Numidie. Vers 814 avant JC les phéniciens, venus de l'Est méditerranéen, fondèrent la ville de Carthage (actuelle ville de Tunis).

Les phéniciens ont annexé d'importants territoires de Numidie et Rome songea à faire alliance avec les princes numides. Massinissa devint roi de la Numidie (201-148). Micipsa, fils de Massinissa régnera pendant trente ans (148-118) et reste allié de Rome. Jugurtha (118-104) un des petits fils de Massinissa sera une personnalité de valeur qui combattit durant sept ans la puissance romaine. Il est vaincu en 105 grâce à la traîtrise de son beau père Bocchus, roi de Mauritanie l’actuel Maroc.

Après Jugurtha, l'emprise romaine se fait plus lourde sur les princes berbères. Juba 1er s'allie avec les pompéiens contre César. En 49, il remporte une victoire contre César mais il est finalement vaincu. Il se suicidera en même temps que le général pompéien Scipion.

En 25, Juba II, élevé à Rome depuis l'âge de cinq ans, marié à la fille de Cléopâtre et de Marc-Antoine, Cléopâtre Séléné s'empare du trône de Numidie. Il installe sa capitale à Yol qui deviendra Caesarea (Cherchell). Ptolémée, fils de Juba II sera le dernier roi de Numidie. Il sera assassiné par son cousin, l'empereur Caligula en l'an 40.

En 647 les arabes envahissaient à leur tour l'Afrique du Nord. Malgré la résistance des chefs berbères Dhiya (la Kahina) et Kuceyla, les arabes ont soumis les habitants de l’Afrique du Nord à l’Islam. Passé sous la dynastie des Omeyyades puis la dynastie berbère des Rustumides, la dynastie arabe des Fatimides. Les Almoravides et les Almohades sont deux dynasties qui ont particulièrement résisté entre le XIème et le XIIIème siècle à la domination arabe.

Le XVème et le XVIème siècle voient l'arrivée des espagnoles. Ils occupèrent les ports de Bejaia, d'Oran et Mers el-Kebir. Les frères Barberousse envoyés par le sultan Soliman le Magnifique libérerons l'Algérie de l'emprise espagnole mais la soumettrons à l’emprise turque. Elle passe alors sous la régence des turcs et de l'empire Ottoman. Cela durera jusqu'en 1830 date à laquelle la France colonise le pays. La colonisation française durera jusqu’à 1962, année de l’indépendance après une guerre de libération qui a duré un peu plus de sept ans.

Le Français en Algérie est un héritage colonial, un « butin de guerre » comme disait Kateb Yacine. Il est parlé par une majorité d’Algériens et beaucoup d’écrivains l’ont choisi comme langue d’écriture. A noter que l’Algérie n’est pas membre de la francophonie, du moins pour le moment, mais elle est le premier pays francophone après la France.

L’histoire de l’Algérie est marquée par des invasions successives ayant laissé les empreintes indélébiles dans la mémoire collective. L’Algérie est aussi la terre d’Apulée, de Saint Augustin, de Kateb Yacine, de Mouloud Mammeri, de Mouloud Feraoun, d’Assia Djebar, d’Albert Camus, d’Emmanuel Robles et bien d’autres.