Banneau
Culture

La Corse

par Dominique GARCIA-POGGI

Données démolinguistiques
Pays ou région La Corse
Départements Haute-Corse et Corse du Sud
Superficie 8681 km2
Région de la planète Europe
Langues officielles Français
Status du français Oficiel
Fête nationale 9 janvier
Monnaie Euro
Portail officiel http://www.visit-corsica.com/grand_public/

La Corse, envahie maintes fois, s’est forgé dans l’adversité un tempérament aussi solide que le granit dont elle est issue. Peuplée dès le néolithique avant J.-C., sur son territoire ont défilé tour à tour les Torréens, les Ibères, Les Celto-Ligures, les Grecs, Les étrusques, les Phéniciens, les Phocéens, les Carthaginois, les Romains, les Vandales, les Ostrogoths, les Byzantins, les Lombards. Les Sarrazins (Maures qui seraient à l’ origine du drapeau de la Corse « une tête de Maure ») y ont fait de nombreuses incursions.

La carte de la CorseLa Corse est l’île méditerranéenne représentée, en bas, à droite, des cartes de France. Elle a une superficie de 8681 km2 ce qui équivaut a 1,6% du territoire français. Située à 170 km au sud de Nice (France), à 84 km de la péninsule italienne et à 14 km de l’île de la Sardaigne (Italie). Juridiquement il n’y a pas de capitale en Corse mais 2 préfectures, Ajaccio et Bastia. L’île de Corse forme 2 départements : la Haute-Corse dont le chef-lieu est Bastia et la Corse du Sud dont le chef lieu est Ajaccio.

Le français demeure la langue la plus parlée en Corse. Le corse, d’origine italo-romane, serait parlé en principe par les 60% de corses d’origine. On parle parfois du « francorsu » pour désigner cette variété linguistique caractérisée par l’alternance systématique du français et du corse.

Irrités, par toutes ces allées et venues, les Corses ont débuté en 1729 la grande révolte de l’indépendance. Vingt-six ans plus tard, Pascal Paoli fut proclamé chef de la nation par le peuple. Plutôt que de prendre le pouvoir en France et de mettre l’Europe à feu et à sang, ce corse se contentera de relancer l’économie sur son île, de donner le droit de vote aux femmes, d’imaginer l’université de Corse, de décréter la séparation des pouvoirs, de rendre l’enseignement obligatoire et de lancer la célèbre devise « les hommes naissent libres et égaux en droits ».

Afin de ne pas perdre la Corse, à laquelle elle tenait beaucoup, Gênes, comme elle l’avait déjà fait par le passé, a loué les services militaires de la France qu’elle a rétribuée en 1768 par la cession de l’île. En 1790, la Corse devient un département libre. Le drapeau de la Corse

L’Île de la Beauté a été rendu célèbre par Napoléon, la Vendetta (la dette du sang), le maquis, le parfum à marjolaine, le patriotisme corse et sa cuisine qui participe à la culture et à l’identité de l’île. Dans ses plats est gravé l’histoire d’un pays entre mer et montagne qui a su tirer les meilleurs ressources de son environnement : la charcuterie (la coppa, les saucissons, le figatelli, les viandes (le gibier à poils ou à plumes), les fromages (le brocciu, le chèvre de Sartène), les poissons (rougets, loups (bars), sardines), l’aziminu (fameuse bouillabaisse), les fruits de mer, les desserts ( le fritellli (beignets fris), les frappes, les canistrellis (gâteau à l’anis), le fiadone (tarte corse à base de brocciu et de citron). Les porcs, élevés en semi-liberté dans l’île, nourris de céréales, châtaignes et glands.

D’autre part, il faut bien le dire, la Corse, appelée aussi Kallisté « la plus belle », pour éviter l’oubli, doit avoir recours, de temps à autre, à un attentat, des inondations ou à une tribune de supporters qui s’effondre. L’Île aux mille villages, perchés à flanc de coteau surplombant le maquis, accessibles seulement par des routes aux virages tortueux (les Corses, luttent contre l’envahissement du béton), la Corse au soleil implacable, bravant l’histoire sous son ciel tourmenté et les orages de fin de soirée du mois d’août, a laissé un important héritage à Porto-Rico, l’île de l’enchantement. Il s’agit de corses qui au XIXème siècle y ont émigré pour des raisons démographiques, économiques, politiques, militaires, administratives. D’ailleurs, une importante colonie corse s’établira à Ponce ayant des activités commerciales.