Banneau
Langue

Les accents du français

par José HERNÁNDEZ

Pour les étudiants hispanophones, l’énorme variété d’accents français résulte surprenante et confuse. Cette confusion vient du fait que l’accent n’a pas le même rôle en français et en espagnol. Les accents, ces signes diacritiques qui différencient un mot de l’autre, marquent en espagnol la force tonique d’un mot alors qu’en français ils marquent, tout simplement, la prononciation de la voyelle. Bref, l’accent espagnol est tonique alors que l’accent français est phonétique. Observons:

Le rôle de l’accent
Espagnol Français
continuo [adjectif] continu [adjectif]
continúo [verbe] je continue [verbe]
continuó [participe passé] Il a continué [participe passé]

Observez que l’accent en espagnol marque la syllabe qui prend la force tonique de la syllabe alors qu’en français il marquera la prononciation [aiguë] de la voyelle « e » dans le troisième et son absence marque, aussi, la non prononciation dans le deuxième. En espagnol, l’accent change la force de la syllabe; en français, la force tonique sera toujours dans la dernière syllabe. Si le « e » est accentué, il sera prononcé; s’il n’est pas accentué, il ne sera pas prononcé.

Pour accentuer correctement...

L’accent aigu [é]

Cet accent est utilisé exclusivement sur la voyelle « e »

Cette voyelle sera accentuée dans les circonstances suivantes:

  1. Au début d’une syllabe: étudier [é|tu|dier] ; étoile [é|toi|le] = estrella
  2. À la fin d’une syllabe: bébé [bé|bé] ; dégénérer [dé|gé|né\rer]

Si le « e » est suivi de deux consonnes, on n’utilisera jamais l’accent aigu.

L’accent grave [à | è | ù]

L’accent grave marque l’ouverture de la voyelle « e ». Il apparaît, exclusivement sur les voyelles « a », « e » et « u ».

La voyelle « à »

Dans ce cas, il marque la différence de sens entre deux mots qui s’écrivent de la même manière [homographe]: ça | çà; la | là.

La voyelle « è »

L’accent grave accompagne la voyelle « e » lorsque se trouve en fin de syllabe suivie d’une autre syllable qui, phonétiquement termine par « e » muet ou caduc. Si la syllabe finale est prononcée, l’accent aigue est utilisé. C’est le cas des verbes qui terminent par –erer, –eter et –eler. Observez:

Les verbes qui terminent par –érer , –erer, –eler et –eter : préférer
Singulier Pluriel
Je préfère Nous préférons
Tu préfères Vous préférez
Il/Elle préfère Ils/Elles préfèrent

Dans ce cas de figure, il y a de nombreuses irrégularités qu’il faut apprendre par coeur : jeter, s’appeler, etc..

Enfin, cet accent marque les mots qui terminent par les substantifs, prépositions et adverbes qui terminent par –es. Observez: très [adverbe], près [préposition] et succès, procès [substantifs].

La voyelle « ù »

Dans ce cas, il marque la différence de sens entre deux mots qui s’écrivent de la même manière [homographe]: ou | où.

L’accent circonflexe

Considéré comme l’accent emblématique du français, cet accent marque, en général, la disparition d’un « s » qui n’est plus prononcé. Observez:

  1. fête [fiesta]
  2. bête [bestia, tonto/a]
  3. fenêtre [fenestra, ventana]
  4. tempête [tempestad]

Il sert aussi à différencier deux homographes: du [contraction de + le] et dû [participe passé de « devoir »].

Il apparaît sur les verbes qui terminent par –aître et –oître. Lorsqu’on conjugue ces verbes, il est utilisé uniquement à la troisièment personne: devant le « t ».

La cédille

La cédille n’est pas un accent ; c’est un signe diacritique que le français a pris de l’espagnol. « Cédille » signifie « petit zède». Son utilisation date du XVIe siècle. Il est utilisé exclusivement sur les voyelles « a », « o » et « u » pour leur donner la prononciation du « s ». Il n’est jamais utilisé avec les voyelles « e » ni « I » parce que ces voyelles donnent le son « s » à la consonne « c ».

Observez ces quelques exemples: français, garçon, reçu.

Cet accent a été aboli de l’espagnol au XVIII siècle et a été remplacé par la consonne « z ».

Les accents et l'informatique

Les codes et les accents
Accent Code
a circonflexe minuscule [â] alt + 131
a tréma minuscule [ä] alt + 132
a grave minuscule [à] alt + 133
c avec cédille minuscule [ç] alt + 135
e aigu minuscule [é] alt + 130
e grave minuscule [è] alt + 138
e tréma minuscule [ë] alt + 137
e circonflexe minuscule [ê] alt + 136
i tréma minuscule [ï] alt + 139
i circonflexe minuscule [î] alt + 140
o circonflexe minuscule [ô] alt + 147
u grave minuscule [ù] alt + 151
u circonflexe minuscule [û] alt + 150
u tréma minuscule [ü] alt + 129
a circonflexe majuscule [â] alt + 0194
a tréma majuscule [ä] alt + 142
a grave minuscule [à] alt + 0192
c avec cédille majuscule [Ç] alt + 128
e aigu majuscule [É] alt + 144
e grave majuscule {È] alt + 0200
e tréma majuscule [Ë] alt + 0203
e circonflexe majuscule [Ê] alt + 0202
i tréma majuscule [Ï] alt + 0207
i circonflexe majuscule [Î] alt + 0206
o circonflexe majuscule [Ô] alt + 0212
u grave majuscule [Ù] alt + 0217
u circonflexe majuscule [Û] alt + 0219
u tréma minuscule [ü] alt + 154